Islamophobie galopante, peurs et méfiances réciproques, stigmatisations…. Les langues se délient, insulter un musulman est à la mode, appeler à la haine du musulman est tendance, les actes islamophobes sont passés sous silence, faire détester les musulmans peut vous rendre riche et célèbre en écrivant des articles ou livres (torchons), et peut même vous faire gagner une élection présidentielle en 2017.

La crédibilité de la France en tant que donneur de leçon et gendarme du monde n’a plus lieu d’être. La France est en situation de décadence dans beaucoup de domaine mais en attendant le musulman est la chair à canon des débats et des enjeux électoraux.

 

LIBERTE EGALITE FRATERNITE est devenu un slogan fantasmatique.

 

On se voit dicter comment s’habiller, se saluer, pratiquer son culte, on invente des codes qui touchent l’individu et l’intimité, des inégalités de traitement et des discriminations revendiquées et les français sont soumis à une propagande menée par une bande d’apprentis-journalistes, de pseudos intellectuels et politiciens médiocres ayant pour seul but de diviser le pays et semer le trouble.

Chacun doit faire preuve de responsabilités et calculer les conséquences de chaque loi d’exception, débat stigmatisant, propos mensongers attisant la haine.
Le discours populiste n’a pas conscience des dégâts causés et des conséquences pouvant être pires que le mal soit disant combattu.

 

De nos jours, le politicien s’ingère dans le culte en s’exprimant sur la façon dont l’imam doit faire son prêche, en dictant aux musulmans ce qui est licite et ce qui ne l’est pas, …. Puis, il demande un retour d’ascenseur avec comme point culminant l’appel à voter pour untel ou untel lors des prêches dans les mosquées.

Quelle hypocrisie!!! Où est donc passée la prétendue séparation du Culte et de l’Etat ?

 

Les médias ont une responsabilité quant au traitement de l’information qui doit être équitable, ne pas semer le trouble et le désordre. Les journalistes doivent se débarrasser des virus qui infectent leurs corporations, ils ne doivent pas devenir un outil de propagande de la pensée unique.

A tous, nous préconisons de faire preuve de prudence quant aux informations diffusées, et aux propos tenus. Nous devons connaitre l’intérêt de celui qui les tient.

Certains ont pour intérêt une place à l’Elysée, d’autres ont pour intérêt de vendre des livres ou des journaux (torchons), ou de faire monter l’audimat, et d’autres cherchent à se faire une place et obtenir une situation, en se présentant comme (pseudo) intellectuel, ou (pseudo) spécialiste et même (pseudo) imam.

Si vous ne connaissez pas l’islam, rien ne vous empêche de vérifier par vous-même, de vous rapprocher d’une mosquée pour avoir des explications sur un sujet quelconque. Le succès des différentes portes ouvertes organisées ces derniers mois est une preuve que lorsque les gens se parlent directement, ils se connaissent mieux que par journaleux et politiciens fauteurs de troubles interposés.

 

Enfin, aux français et françaises de confession musulmane, la patience est d’une récompense incomparable. Ceux qui ont été éprouvés par les injustices, sachez que ceci est le chemin des prophètes et une des règles du Seigneur est que la délivrance suit la gêne et la facilité suit la difficulté. Allah a dit à plusieurs reprises que la bonne fin sera pour les gens pieux et qu’après une difficulté il y a certes une facilité comme dans le verset 49 de Sourate Houd : « Sois patient : La fin heureuse sera aux pieux. », Dans le même temps nous devons faire preuve de fierté, car le Message que nous portons est un message de Miséricorde pour toute l’Humanité.

 

Et profitons du mois de ramadhan arrivant pour multiplier les invocations afin que notre Seigneur soulage les opprimés des injustes, qu’Il vienne en aide à tous ceux à travers le monde qui sont victimes des guerres sanguinaires, des génocides et des déportations et rétablisse la sérénité dans les cœurs.
Ce mois est l’occasion pour tous de venir découvrir l’islam et les musulmans. L’Association RISSALA continue pour sa part d’être à la disposition de tous ceux qui veulent comprendre l’islam ou s’interrogent sur des sujets particuliers, et s’associe à tous ceux qui ont la volonté de combattre les préjugés et rétablir la vérité.